Migration et Développement

Contexte 

Avec la reconnaissance du lien entre développement et migration, de nouvelles opportunités apparaissent pour assurer une meilleure gestion des flux migratoires et de la mobilité humaine dans toute leurs complexité, et ce, notamment à travers la mise en place d'un pacte mondial dont le but est de renforcer la coordination sur les questions multidimensionnelles de la migration et de mettre en place un cadre global de coopération internationale. C'est en ce sens, que le Maroc a  été désigné par les Nations Unies pour accueillir la Conférence Internationale sur la Migration qui se tiendra les 10 et 11 décembre 2018 et durant laquelle sera adopté le Pacte Mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières.

De manière complémentaire le Royaume du Maroc, pleinement conscient des défis à relever, s’est positionné en tant que leader Africain sur la thématique de la migration en proposant de créer un observatoire africain des migrations destiné à recueillir et analyser les données, les meilleures pratiques, les avantages économiques, sociaux et politiques ainsi que les défis liés à la migration.Ledit observatoire a pour amibition de permettre la mise en place des stratégies communes.

Par ailleurs, la co-présidence du Forum Mondial sur la Migration et le Développement (GFMD) dont le 11e sommet aura lieu à Marrakech du 5 au 7 décembre 2018 est assurée par le Maroc et l’Allemagne. Le Forum a pour ambition de contribuer au dialogue et à la collaboration au niveau mondial pour répondre aux défis que présentent la migration et la mobilité humaine.

L'ensemble de ces facteurs se révélent bénéfiques dans la prise en considération de l'ensemble des secteurs de gouvernance dans la gestion de la migration dans sa globalité et c'est en ce sens que la migration doit être considérée en tant qu'enjeu transversal recoupant une hétérogénéité de domaines d'actions politiques, tel que l'hébergement, le développement, le commerce, la santé ou l'agriculture. La transversalité de la migration impose donc la promotion d'une certaine cohérence politique recouvrant aussi bien le niveau global, national que local ainsi que l'adoption d'une approche inclusive invitant les principaux acteurs concernés à optimiser la gouvernance de la migration.

Migration et développement local

Une réponse nationale est certes crucial et nécessaire pour cerner les causes et les effets de migration mais celle-ci doit s'aligner et s'adapter aux réalités locales puisque les inégalités persistent non seulement entre différents pays mais aussi au sein même d'un pays. Cet aspect exige donc la mise en place d'une approche intégrale et ascendante englobant également le niveau local.

 

Résultats et bonnes pratiques en matière de développement local

  • Mise en place d'un service de proximité sur les droits sociaux des migrants de retour dans 11 communes du Royaume.
  • Création dans les régions de l'Oriental et du Souss-Massa d'équipes régionales multi-acteurs migration et développement pilotées par les Conseils régionaux.
  • Production d'outils et d'études d'aide à la décision dans l'intégration de la migration et du développement dans la planification locale.
  • Ateliers de renforcement des capacités en matière de gouvernance locale destinés aux institutions nationales et territoriales, aux organismes internationaux, aux acteurs de la société civile ainsi qu'au monde académique.

 

Mobilisation de la diaspora

Depuis plusieurs décennies le Maroc place les intérêt et les attentes de près de 5 millions de Marocains Résidant à l'Etranger (MRE) au centre de ses préoccupations en mettant en place une stratégie visant à préserver l'identité marocaine des Marocains du monde, à protéger les droits et intérêts des MRE et enfin à renforcer leur contribution au développement du pays.

 

Résultats et bonnes pratiques en matière de mobilisation de la diaspora

  • Mise en avant du crowdfunding et du financement participatif en tant que dispositifs favorisant l'entreneuriat et l'investissement de la diaspora pour stimuler le développement local et durable.
  • Soutien de 10 membres de la diaspora qui ont contribué à différentes missions d'appui dans les thématiques suivantes : enseignement, administration publique, soutien psychosocial aux enfants et assistance légale aux migrants

 

Migration, intégration professionnelle et emploi

Les deux phases de régularisation des migrants mises en oeuvre par le Royaume du Maroc dans le cadre de la SNIA (Stratégie Nationale d'Immigration et d'Asile), engendrent un certain nombre de défis, notamment en matrière d'accès àau marché de l'emploi. C'est dans ce contexte que l'OIM, à travers ses activités vise à mobiliser les acteurs de l'emploi, aussi bien publics que privés afin de favoriser la prise en compte de la diversité dans les stratégies de l'employabilité. Les actions menées ont pour objectifs d'ériger le secteur privé et les institions nationales en tant qu'acteurs clés dans l'intégration socio-économique des migrants

Pour plus d'information, veuillez consulter le rapport sur l'axe "Migration, Développement et Gouvernance" :  Rapport OIM 2017 Migration, Développement et Gouvernance

 

Rapport OIM 2016 Migration et Développement

Fiche thématique Migration et Développement

l'OIM Maroc développe divers projets dans cet axe d'intervention dont notamment :