Atelier participatif multiacteurs portant sur la collecte et la gestion de données migratoires


Date Publish: 
12/20/2017

Oujda, 5 et 6 décembre 2017- L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a organisé en coordination avec le Conseil Régional de l’Oriental et en partenariat avec le Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l'Étranger et des Affaires de la Migration (MDCMREAM) un atelier participatif multiacteurs portant sur la collecte et la gestion de données migratoires. Cet atelier a eu lieu le 5 et 6 décembre à Oujda et s’inscrit dans le cadre du projet « INDIMAJ-Oriental : Initiative pour un développement inclusif à l’attention des migrants dans la région de l’Oriental », financé par l’Ambassade des Pays Bas au Maroc.

Cet atelier a vu la participation de plus de quarante personnes de l’équipe régionale multiacteurs Migration et Développement composée de représentants de collectivités territoriales de l’Oriental et des partenaires stratégiques territoriaux en matière d’intégration des migrants, des autorités locales et nationales, de la société civile ainsi que des représentants académiques. Les deux journées ont été animées par le professeur M. Nourredine Alem, de l’Université Mohamed I d’Oujda avec l’appui de l’équipe de l’OIM Maroc.

L’atelier a commencé par un mot d’ouverture de la part de M. Mrabet, vice-président du Conseil Régional de l’Oriental, M. Baderddine Belayachi, représentant de la Wilaya de l’Oriental, M. Saad Merrouni, représentant du Ministère Délégué Chargé des Marocains Résidant à l'Étranger et des Affaires de la Migration (MDCMREAM) et Mme. Ana Fonseca, Chef de Mission de l’OIM Maroc.

Suite aux allocutions d’ouverture, M. Nfaly Badji, Directeur de l’Agence Régionale de Sédhiou (Sénégal) et Mme. Ann Singleton, Senior Advisor to Global Migration Data Analysis Center (GMDAC) ont exposé leurs expériences dans la matière et ont ouvert le débat sur les enjeux et défis liés à la collecte et la gestion des données migratoires.

Les deux journées se sont déroulées avec une approche participative et un contenu adapté à la région. Différentes sessions de partage d’expériences, de témoignages et de travaux pratiques ont eu lieu. L’atelier s’est divisé en différentes séances, à savoir : (i) les enjeux de la collecte de données, (ii) l’identification des besoins de l’Oriental, (iii) l’élaboration de méthodes et outils de collecte et d’analyse des données migratoires (avec des travaux de groupe sur : l’identification des sources existantes, la réalisation d’une cartographie des immigrant-e-s présent-e-s dans la région de l’Oriental et  l’élaboration d’un questionnaire  sur le profil socioéconomique sur les besoins d’accès aux services de base), la dernière session quant à elle consistait notamment à (iv) identifier les rôles et les besoins afin de définir une stratégie sur la collecte des données migratoires.

Durant ces deux jours, l’atelier s’est déroulé avec la participation active et engagée des acteurs locaux et des acteurs de la société civile qui a permis de dégager des pistes de réflexion adaptées à la région de l’Oriental comme la prise de conscience de  l’importance des données dans l’élaboration de politiques migratoires. Par ailleurs cette initiative a également permis de renforcer les compétences des acteurs territoriaux en matière de collecte et de gestion de données migratoires et d’impliquer des représentants du monde académique.