Formation des acteurs de terrain des organisations de la société civile sur : Identification, Protection et Assistance des groupes vulnérables parmi les migrants


Date Publish: 
01/31/2018

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a organisé, à l’Hôtel Terminus à Oujda les 23,24 et 25 Janvier 2018, une formation au profit des acteurs terrains des organisations de la société civile (OSC) actives dans la région de l’Orientale. Cette formation vise à transmettre les outils et connaissances nécessaires à l’amélioration des pratiques pour d’accueil, d’orientation, de prise en charge et de suivi des migrants.

La formation s’inscrit dans le cadre  du projet « Promotion des Services Psychosociaux et d’Assistance aux Migrants au Maroc » financé par le Fonds de l’OIM pour le Développement, le projet « FORAS-renforcement des opportunités de réintégration » financé, par la Coopération Allemande ainsi que le programme GLOACT « action mondiale pour prévenir et combattre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants » financé par l’Union Européenne.

C’est dans le cadre de ces projets ambitieux, que l’équipe de l’OIM a animé les 23, 24 et 25 Janvier 2018 à Oujda cette formation qui a connu la participation de 25 acteurs de terrain (dont 14 femmes, 11 hommes)  des organisations de la société civile et de l’Entraide Nationale.

En effet, le premier jour de la formation après les mots d’ouverture du représentant de la Wilaya ainsi que de la représentante du Conseil Régional, l’OIM a procédé à un recueil des attentes de l’audience. Parmi les sujets clés abordés pendant cette formation, on peut citer : l’introduction à la migration, l’Etat des lieux au Maroc : profils et besoins des migrants au Maroc, le focus sur GLOACT « Lutte contre la traite des êtres humains : les activités de l’OIM Maroc, définitions et cadre normatif » suivi d’une présentation des résultats de l’évaluation des besoins des acteurs de la société civile en terme d’indentification et de prise en charge des victimes de traite sur les villes d’Oujda et Nador.

Durant le deuxième jour de la formation, le focus a été mis sur la procédure d’accueil et d’écoute dans la relation d’aide aux migrants vulnérables, la vulnérabilité psychique des migrants au Maroc et les techniques d’identification des victimes de traite des êtres humains et des migrants en situation de vulnérabilité.

Enfin, le dernier jour de la formation a été consacré à l’assistance au retour volontaire et à la réintégration (AVRR), à l’importance de l’orientation pré-départ suivi de la présentation du guide de préparation au retour volontaire.

La formation s’est déroulée avec succès grâce à la participation active et engagée des acteurs terrains de la société civile dans la région de l’Orientale. Elle a permis, de renforcer davantage le réseau et la coordination entre les organisations de la société civile de la région pour une meilleure prise en charge psychosociale et  un meilleur référencement et orientation des migrants.