Axes d'intervention

Depuis 1998 le Maroc est membre de l’Organisation Internationale pour les Migrations et, suite à l’entrée en vigueur de l’accord de siège entre le Royaume du Maroc et l’OIM en juillet 2006, une mission de l’OIM est ouverte à Rabat depuis janvier 2007 en articulant son travail autour de trois axes d’intervention : 


Dans un contexte où la mobilité humaine est devenue la norme il est primordial de mettre en évidence le lien entre migration et développement socio-économique et de relever les défis qui peuvent naître des situations migratoires complexes. La thématique revêt une importance cruciale pour la communauté internationale et c’est dans ce contexte que l’action menée par l’OIM vise à promouvoir une gestion sûre, ordonnée et digne de la migration internationale qui peut, à terme, contribuer à la croissance et à la prospérité des pays d’origine, d’accueil et de destination.

Les programmes et activités de cet axe consistent dans un premier temps à renforcer les capacités des gouvernements pour favoriser l’adoption de politiques migratoires davantage orientées sur le développement socioéconomique et communautaire à travers la mise en œuvre d’initiatives visant à mobiliser les compétences et les ressources financières des communautés de la diaspora. Dans un second temps l’OIM soutient les gouvernements dans les efforts de développement national en favorisant la réintégration socioéconomique des nationaux qualifiés résidant à l’étranger et en améliorant les mécanismes de transfert de fonds des migrants.

Cet axe vise à élaborer et à mettre en œuvre des politiques et des stratégies fondées sur le respect des droits des individus en mettant au centre des préoccupations les intérêts des migrants. En étroite collaboration avec un large éventail d’acteurs clé dont les gouvernements et la société civile, l’OIM apporte une assistance directe axée autour de diverses problématiques touchant les groupes vulnérables (personnes âgées, enfants non accompagnés et séparés, victimes de traite, personnes malades etc.) à travers une assistance médicale, humanitaire et psychosociale.

L’OIM offre également aux migrants désirant retourner volontairement dans leur pays d’origine la possibilité d’opter pour un retour et une réintégration ordonnée dans des conditions respectueuses de la dignité humaine à travers le programme AVRR (Aide au retour volontaire et à la réintégration).

L’objectif de cet axe consiste à relever les défis liés à l’intégration des jeunes dans la vie active auxquels le Maroc est confronté. A travers le programme FORSATY mis en œuvre par l’OIM, grâce au financement de l’USAID et au financement additionnel de l’ambassade de Grande-Bretagne et du Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas et en collaboration avec les partenaires associatifs les activités mises en place se centrent autour de trois volets d’intervention : le communautaire, l’éducation et l’insertion professionnelle.

Le programme contribue également au renforcement de capacités des associations afin qu’elles soient autonomes et performantes dans la mobilisation des ressources locales tout en travaillant en synergie avec les services publics et le secteur privé.