Assainissement de 6 Foyers de Migrants dans le quartier de Takadoum - Rabat


Date Publish: 
03/23/2020

Dans le langage de la communauté migrante subsaharienne, un « foyer de migrants » est souvent un appartement ou un immeuble situé dans un quartier périphérique de la ville et qui accueille un grand nombre (10, 20 voire 50) de personnes. Les études et les rapports de associations soulignent que les personnes y vivent en grande promiscuité dans des conditions d’hygiène, d’aération, d’accès à l’eau, à des sanitaires et même d’alimentation très précaires. Les foyers sont très souvent occupés par des hommes (dont certains sont des mineurs). Ils sont organisés en communautés (foyer camerounais, foyer guinéen, foyer sénégalais…). Le grand nombre d’occupants se justifie par le faible montant exigé par le gérant de foyer pour y intégrer. Ce montant est souvent entre 100 et 200dhs par mois. Il est également important de mentionner que le flux de personnes transitant ou en mobilité dans ces foyers est très élevé et contribue à la difficulté de maintien des règles d’hygiène dans les foyers.

Suite à une évaluation de l’association d’Appui aux Migrants Mineurs non accompagnés au Maroc (AAMM ) de la situation de quelques foyers de migrants dans le quartier de Takadoum à Rabat et à une demande d’appui adressée à l’OIM pour soutenir l’assainissement des foyers dont les conditions d’hygiène sont extrêmement précaires, l’OIM et l’AAMM en collaboration avec le Bureau Municipal d’Hygiène (BMH) ont organisé deux séances d’activités d’information, de sensibilisation, de nettoyage, d’assainissement et de distribution pour 6 Foyers de migrants du quartier de Takadoum. La première séance s’est déroulée du 12 au 14 Janvier suivi d’une deuxième qui quant à elle s’est déroulée du 20 au 24 Février 2020. Ces opérations d’assainissement ont eu lieu au cours de la période hivernale où les conditions climatiques impactent sévèrement l’état de santé physique et mentale des migrants vulnérables notamment ceux en situation de précarité. Durant ces opérations, l’OIM a fourni le matériel à savoir : les kits de nettoyage, des matelas, des couvertures. L’AAMM quant à elle a assuré la mobilisation et l’adhésion des occupants des foyers qui se sont chargé du nettoyage de leur foyer. Le BMH s’est chargé de la pulvérisation des produits adaptés pour éliminer les parasites et autres germes présents dans les logis.

En conséquence, les 6 foyers occupés par 205 migrants dont 50 mineurs ont bénéficié de cette opération. Il est important de souligner que l’opération a été couplée à des séances de sensibilisation animés par l’Association de Lutte Contre le Sida (ALCS) sur les mesures de prévention des maladies infectieuses. Les sensibilisations ont été suivi de séances de dépistage volontaire du VIH/SIDA.

De plus et au vu du contexte climatique, 59 femmes migrantes en situation de vulnérabilité ont également bénéficié de la distribution des kits d’hygiène, de matelas et de couverture.

L’assainissement permet de désinfecter périodiquement les abris des migrants mal desservis en eau potable et vivant dans des conditions d’hygiène très limitées. Le but étant d’améliorer leurs conditions de vie et de contribuer à leur bien-être physique, mental et social.

Ces opérations réalisées selon une approche de prévention, d’information, de participation et d’autonomisation des migrants vulnérables contribuent à renforcer les capacités et la résilience communautaire face aux conditions socio-économiques difficiles. Elles s’inscrivent dans le cadre du projet régional : « Favoriser la santé et la protection des migrants vulnérables transitant par le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte et le Yémen », financé par le Ministère des Affaires Etrangères de la Finlande et mis en œuvre par l’OIM dans les 5 pays en vue d’accompagner les gouvernements pour l’amélioration de la santé et de la protection des migrants vulnérables transitant par ces pays.