Séminaire sur le droit international de la migration et le droit international des réfugiés pour les élèves de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Administration


Date Publish: 
08/06/2019

Les 10 et 11 juillet 2019, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a coorganisé avec l’Ecole Nationale Supérieure de l’Administration (ENSA) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) un séminaire sur le droit international de la migration et le droit international des réfugiés et sa résonance dans le contexte du Maroc au profit de la deuxième promotion de l’ENSA.

L’objectif de ce séminaire était d’une part de sensibiliser les participants sur le cadre légal international et national régissant la thématique de la migration avec un focus sur la terminologie en droit international de la migration et d’autre part d’introduire ainsi la protection des enfants non accompagnés et séparés en mouvement.

Cet évènement qui a réuni 48 élèves de l’ENSA, dont 30 femmes originaires du Maroc, du Rwanda, de la Guinée et du Sénégal, s’inscrit dans la continuité de la collaboration entamée depuis 2015 entre l’agence des Nations Unies en charge des questions migratoires et l’ENSA dont le point d’orgue a été la signature d’un Mémorandum d’entente entre l’ENSA, le HCR et l’OIM pour l’établissement de formations portant sur le thème des migrations mixtes, le 26 mai 2017.

Tout en notant qu’une bonne gouvernance requiert une bonne gestion et l’implication des acteurs clés de l’administration, Mme Teresa Botella, Cheffe de Mission adjointe de l’OIM Maroc a souligné lors de la séance d’ouverture, l’importance de garantir des migrations sûres, ordonnées et régulières en vue d’atteindre les Objectifs pour le Développement Durable (ODD) et l’agenda 2030. Elle a aussi rappelé le soutien que l’OIM apporte aux Etats du monde pour une meilleure gestion de la migration avec notamment l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières en décembre 2018 à Marrakech et l’implémentation de la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile lancée par le Royaume du Maroc en 2014.  

Pour la directrice de l’ENSA, la migration est devenue une question névralgique au niveau de la politique publique au Maroc. Il devenait donc indispensable de faire toucher du doigt cette thématique aux futurs gestionnaires et administrateurs du Royaume. Elle a par ailleurs salué les bonnes relations entre l’OIM et l’ENSA.

Les participant(e)s se sont montrés satisfait(e)s du séminaire et ont souhaité participer à d’autres rencontres sur la migration dans le futur.

La tenue de ce séminaire a été rendue possible grâce au programme de l’Union européenne « RDPP Maroc – Protection et Résilience », ainsi que le projet « Protection et autonomisation des enfants et jeunes migrants et réfugiés au Maroc » mis en œuvre grâce au soutien du Fonds d’Affectation spéciale des Nations Unies pour la Sécurité Humaine.